Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Cie 2b2b

Cie 2b2b

Carnet de bord

LOV.etc ou comment vivre sans "E"

LOV.etc ou comment vivre sans "E"

C'est un duo, un homme et une femme qui portent des valises et un bout de chacun de nous,
qui utilisent des matières, des objets , de la projection et
du vent pour danser, et nous raconter.

Raconter autant d'histoires qu'il y a de spectateurs, et plus encore.

Dans un langage brut et décomplexé, à la porté de chacun, le temps d'une avancée et d'une respiration commune.

Ils sont deux.,  peut être .
Il y a du vent
qui les pousse un peu plus loin, en dansant.

Il y a des départs, des séparations, des situations qui font que. Non?
Qui font que le vent les pousse encore plus loin...

C'est un peu énigmatique comme situation,
que cherchent -ils au-delà de la ligne d'horizon?

Une variation chorégraphique et onirique pour 2 interprètes qui utilisent 18 valises,

7 objets, 25 cocottes, 3 marionnettes,de la projection et du vent polaire pour danser.

 

"Lorsque j'ai découvert l'album de Shaun Tan, « Là où vont nos pères », je l'ai offert.
 3 fois.
Je voulais l'offrir  à chacun,

persuadée que tous y trouveraient un miroir à leur propre histoire.

Ce fut le reflet de mon parcours et de mes départs qui guidèrent mes pas.

Je me souviens du profond silence qui accompagne la première page,
celui du premier grand départ,

celui où je cherchais ce qui m'avait été dérobé plus loin que la ligne d'horizon.
Je me souviens aussi de l'odeur des fruits lointains,

des regards amicaux, des rues sans nom, des choses étranges
et le visage fantôme que je croise au coin de chaque rue.

Toutes les séparations du monde, et le monde au creux de chacune d'elle.

Je m'interroge alors sur ce mécanisme, la séparation, que nous (re)vivons de la naissance jusqu'à la mort.

Le point de départ : un livre - «Là où vont nos pères. De S.Taun . »
Dans mon agenda, le titre est trop long à noter, il se transforme petit à petit en « LOVNP » .
Puis « LOV » , l'absence de « E » m'interpelle : sans « eux »,

c'est bien de cela qu'il s'agit, faire sans eux.

Une variation chorégraphique et onirique sur « la séparation »,

comme autant de clefs pour résoudre une grande énigme.

C'est une invitation à voyager dans des tableaux et dans des réponses sans questions."

Valérie Costa

Ce qu'en dit la presseCe qu'en dit la presseCe qu'en dit la presse

Ce qu'en dit la presse

LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"
LOV.etc ou comment vivre sans "E"

Partager cette page

Repost 0