Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cie 2b2b

Cie 2b2b

Carnet de bord

Mais, je suis!

Mais, je suis!
Mais, je suis!

« Le Président Directeur Général sourit :
« Vous ne pouvez pas être un ours.
Un ours ne se trouve que dans un zoo ou dans un cirque,
mais jamais dans une usine,
et c'est là que vous êtes : dans une usine.
Alors, comment pouvez-vous être un ours ? »
Extrait de « Mais je suis un ours ! »

de Frank Tashlin


Une adaptation chorégraphique pour deux interprètes ,du conte

« Mais je suis un ours ! »  de Frank Tashlin.


Un travail d'utilisation de matières pour faire corps avec une scénographie brute et
changeante : cartons, lumières, vidéo, objets, kraft .


Des espaces croisés entre la danse, la voix ,l'image et la manipulation.
Une dynamique rebondissante entre onirisme et narration.


Des corps, des états de corps au service d'une histoire, et d'une thématique centrale :
identitéS.


Une histoire pour questionner si « je suis » se détermine par ce qu'on me dit d'être (ou
d'avoir), l'endroit où je me situe, la fonction que j'occupe ?
...
Une histoire de corps qui traversent de multiples identités, humaines ou pas,
de multiples situations burlesques et dramatiques, pour mieux se (re)trouver.

Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!
Mais, je suis!

SCENOGRAPHIE - Matières à danser
La construction scénographique accompagne la construction dramaturgique et de fait
chorégraphique:
Une scénographie en mouvement qui vient soutenir un propos, accompagner un imaginaire,
prolonger les intentions dansées ou le corps des danseuses.
« Mais, je suis! » utilise des matières comme principal axe de création scénographique:
images, craft, cartons.
Une petite fabrique d'onirisme, pour un plateau qui se construit et se déconstruit à vue,
durant l'évolution des interprètes.


DIRECTION CHOREGRAPHIQUE
La transparence des corps.
D'un coté, il y a le corps comme terrain de jeu : être un ours, une mesure, une scie
circulaire, s'amuser à disparaître et apparaître au profit de ces unités.
De l'autre (et complémentaire), il y a le travail avec les matières qui a été le point
de départ de chaque écriture: les corps qui se fondent, qui s'adaptent, qui résistent,qui
disparaissent (…) qui s'inscrivent dans une trace et réciproquement.
L'écriture s'est construite à partir de ces états de corps traversés par les matières et
les mots.


UN DUO
« Mais, je suis! », c'est un duo de deux interprètes danseuses et comédiennes.
Des corps qui s'échangent des chorégraphies et des personnages au service de la continuité de
la pièce et du principe de réalité.
Ce sont aussi des duos spécifiques à des thématiques: le fordisme: la productivité, la
division verticale et la division horizontale, la ligne de montage.


L'HISTOIRE
Alors que l'hiver approche, un ours s'endort dans une caverne, pour dormir à l'abri, pendant
les mauvais jours.
Peu de temps après, des hommes arrivent et construisent une immense usine juste au-dessus de la
caverne.
Au printemps suivant l'ours se réveille. Il écarquille les yeux et croit rêver. Mais c'est
bien la réalité : la forêt a disparu. En plein milieu de la cour de l'usine, l'ours se
retrouve cerné par des hommes qui le mettent de force au travail sur une énorme machine.
Ainsi privé de son milieu naturel, l'ours devra faire preuve de beaucoup de patience et de
ténacité pour retrouver sa vie d'ours.

DISTRIBUTION


Chorégraphie: Valérie Costa
Un des membre fondateur de la Cie 2b2b, Valérie Costa est une interprète qui s'est formée sur
le béton. De formations en rencontres, elle a puisé sa danse dans des univers aussi variés
que le buto, la capoeira, le théâtre et la danse de rue, le contact, les formations
contemporaines bien sur.
Issue du conservatoire régional national d'art dramatique de Marseille, elle s'oriente pourtant
très rapidement vers le mouvement et la danse.
Elle se forme auprès de Christian Déric, Eddy Maalem, Sumako Koseki, Philipe Genty,
Véronique Larcher, Piere Droulers, Ludwig Flashen, Marina Blandini,Willli Dorner, Karim Sebbar
...
Chorégraphe de ses propres performances et d'ateliers en direction avec les jeunes publics dans
des projets spécifiques, elle fait le choix avec « Mais, je suis! » de pousser plus loin sa
recherche pour l'écriture chorégraphique et le spectacle en particulier.


Interprètes: (Valérie Costa et) Magali Jacquot
Entre la danse et le théâtre, Magali Jacquot se forme au conservatoire d'art dramatique de
Montpellier où elle rencontre Dominique Bagouet, JP Alvarez et Corrine Lancelle.
Elle poursuit sa recherche artistique dans les univers de clown (Philippe Hottier), de jeu
masqué (Carlo Boso), de théâtre d'objet (Christian Carignon), d'interprétation (François
Cervantes, Catherine Germain, Georges Appaix) et de chant (Giovanna marini).
Une artiste complète qui travaille à l'image de ses formations dans des univers et exigences
aussi variées que Jacques Angeniol, Cie de danse Kry d'err, Olivier Saccamano, Christine
Fricker, Cie Blaguebolle, Yves Favréga, N. Cyrulnik, Wiliam Petit, le Théâtre de l'Unité,
Royal de Luxe, Cie Gakokoé (…)


Création lumière: Salvatore Casillo
Habitué au spectacle Jeune public – Tout Public et à l'univers de la création
chorégraphique, Salvatore Casillo signe les créations lumières des « Ailes de Melle
Philomène » (Cie Christine Fricker), « Paroles d'étoiles », « Matières à rire » et « Il y
a des pages que même tournées .. » (Cie La Tête dans les nuages).
Il travaille en étroite collaboration avec Vincent Guibal sur les créations de la Cie 2b2b
(« OHM 1.2 » et « SQUAWS »)
Il a travaillé et/ou travaille régulièrement avec l'équipe du festival d'Art Lyrique d'Aix
en Provence, les 3 bis f, le Théâtre Antoine Vitez (…)


Création musicale: Pascal Versini
De formation initiale classique, Pascal Versini se dirige très rapidement vers le jazz avec
Mario Stanchev et l'improvisation avec la rencontre de René Botlang. Il poursuit ses recherches
et son parcours jusqu'à la création du groupe Wakantao qui sera lauréat du comité régional
d'experts en musiques actuelles (1995).
Puis c'est le spectacle vivant qui l'emmène à frôler la scène, la rue jusqu'à prendre part
au métier de comédien, il se forme auprès de Laurent Cabrol, André Riot-Sarcey, Georges
Apaix . Installé dans cette recherche artistique de comédien-musicien-compositeur, il
travaille notamment avec la Cie Blaguebolle, le Convoi exceptionnel, Cirque en Kit, Ilotopie,
Cie baro d'Evel Cirk et la Caravane Jaune dont il assume la conception, composition,
arrangements, jeu et l'organisation des tournées.


Collaboration :


Yvo Mentens – à la mise en scène.
Yvo Mentens, a eu une formation méthode Lecoq et Decroux et est diplômé de l’Ecole
Internationale de Théâtre Physique en Californie.
Ancien de Ligue d’Improvisation, il s’est formé également auprès de Philippe Gaulier à
Londres et avec le maître d'improvisation Keith Johnstone au Canada. Il a obtenu un Master en
Criminologie et en Sociologie à l’Université de Leuven
Comédien, metteur en scène, auteur, toujours en recherche, il écrit, joue et fait des mises
en scène pour des compagnies de théâtres, de clowns, de musiciens, de cirque et de danse et
réalise des court-métrages. Il est également impliqué dans le Théâtre et l'Éducation
Populaire en travaillant depuis plusieurs années avec le pôle culturel du TRAC à Beaumes de
Venise.
Avec la Compagnie Anno Vitale il réalise des créations de clown et de burlesque comme « Good
Morning Mister Jones », « Les Flamiches Noirs » et son dernier solo « Soupe pour Tous ! ». Il
est également certifié de la méthode Feldenkrais.
Pédagogue polyglotte depuis plus que vingt ans, il donne des stages dans différentes langues.
En France il enseigne entre autre à L’Ecole du Clown Le Samovar et Le Conservatoire National
d’Art Dramatique de Paris

.
Isabelle Dolivet -à la scénographie

Après avoir obtenu une licence d’Arts Plastiques à l’Université Paris 1-Sorbonne, elle se
dirige en licence d’Arts du spectacle pour étudier la scénographie. Puis elle entre à
l’école internationale de théâtre Jacques Lecoq, pour participer à un atelier de
scénographie basé sur l’étude du mouvement (le L.E.M.). Elle y rencontre de jeunes
compagnies de théâtre pour qui elle réalise ses premiers décors.
Parallèlement elle fonde avec deux jeunes plasticiennes l’association Index Sur l’Inouï, afin
de réaliser des expériences scénographiques dans l’espace urbain.
L’association partage un lieu d’artistes à Pantin (93), dans lequel elle met en scène des
installations plastiques, des espaces scénographiés et réalise un spectacle visuel qu’elle
présentera lors de festivals de rue (Vivacité- Sotteville-les-Rouen, Les Monts de la Balle,
Verrière-en-Forez). La rue devient alors son terrain d’action privilégié. A Martigues, elle
réalise une scénographie pour mettre en scène des costumes de Carnaval et créé un espace
sieste et contes pour Festimôme à Aubagne.
En parallèle à son activité de scénographe elle pratique depuis 1999 la peinture en décor,
notamment pour l’Opéra de Marseille.

Mais, je suis!

PRODUCTION :


Un spectacle produit par la Cie 2b2b
et coproduit par le théâtre Massalia.


Avec le soutient de la DGAC de la Ville de Marseille, le Conseil Général 13, la Politique de
la Ville (pour ses actions périphériques avec des publics du 15ème arrondissement), la
SPEDIDAM.


En partenariat e en résidence pour cette création au Ballet National de Marseille, Studio
Kéléménis, et Klap maison de la danse,la Friche Belle de Mai, le Comptoir de la Victorine et
la Gare Franche, le théâtre du Lenche.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article